DS in Paris #479 : Pokémon Soleil & Lune en vue


Ouais, c’est ça, « disponibles le 23 novembre 2016 », la bonne blague, vous l’aurez tous dès ce jeudi, on le sait bien, bande de coquinous !

Alors tant qu’à faire, et en attendant une Pokémon in Paris probablement très proche, retrouvons-nous pour la première fois pour faire des échanges de Pokémon de la 7ème génération (et aussi pour jouer à plein d’autres jeux comme Animal Crossing: Welcome Amiibo, qui est tout neuf lui aussi) :

Jeudi 18/11 de 19h à Minuit à l’étage du Quigley’s Point

Comme d’habitude, il te faudra :

  • Ta console, quoiqu’une Wii U sera sur place si tu n’aimes que Smash à 8
  • Tes jeux préférés, prends tout, même New Super Mario Bros. 2 ou Steel Diver, on aime les vieux jeux
  • Des amiibo et cartes amiibo, parce que….
  • Un peu de sous, si tu veux profiter du Menu spécial DSinParis, mais ce n’est pas obligatoire
  • Et surtout ton sourire et l’envie de faire des connaissance, on te donnera des câlins en retour

Attrapez-les tous !

Pokémon fête ses 20 ans !

The big anniversaire : 20 ans déjà !

En 1996, un type nommé Satoshi Tajiri sort le premier jeu de la série, sobrement baptisé Pocket Monster, au Japon, sur Game Boy. Le mec a eu l’idée du jeu en faisant, dans sa jeunesse, des courses de criquets. Ok, tout va bien. Rapidement un succès dans l’archipel nippone ni mauvaise, le jeu s’est ensuite exporté en France en 1999, où le succès a été, là aussi, au rendez-vous. La suite, vous la connaissez : dessin animés à rallonge, films, cartes à jouer, cosplays  Pikachu, épilepsie et démons démoniaques.

Continuer la lecture de Pokémon fête ses 20 ans !

[Test] Pokémon Shuffle

maxresdefault

Ce n’est plus un secret, Candy Crush Saga, le « jeu » sur téléphone portable et réseau social, est une extraordinaire machine à faire du fric. Comment un simple puzzle game consistant à aligner quelques bonbons pour les faire disparaitre, en un nombre de coups limité, peut-il avoir autant de succès ? Je ne suis pas psychologue, mais l’addiction vient peut-être de ces couleurs acidulées, de l’envie d’aller toujours plus loin et de l’arnaque interstellaire que nous appelons jeu « free-to-play« . Tu ne sais pas ce que c’est ? Mais si souviens-toi, il s’agit de ces jeux accessibles gratuitement, souvent bardés de pubs, et te permettant de continuer à jouer en payant de petites choses additionnelles. En gros, tu as le droit à quelques parties par jour, ou par heure, et si tu veux plus, et plus d’aide pour finir les niveaux de plus en plus difficiles, il va falloir raquer. D’aucuns diront que ne se laissent arnaquer que les simples d’esprit ou les jusqu’au-boutistes. Bref, une fois de plus, je me laisse emporter dans de longues digressions, alors qu’au départ, mes intentions étaient louables : te dire que Nintendo se lance dans le freemium (autre nom pour le free-to-play) avec Pokémon Shuffle.

Continuer la lecture de [Test] Pokémon Shuffle

[Test] Pokemon Rubis Oméga / Saphir Alpha

launch-fr

Il y a plus de dix ans sortait Pokemon Rubis et Saphir, sur Game Boy Advance. Cette troisième génération, quoique possédant de grandes qualités, comme l’arrivée des Combats Duo, n’avait pas réussi à susciter un enthousiasme aussi grand que Rouge/Bleu et Or/Argent, quelques années plus tôt. La faute a un manque de nouveauté, des Pokémon un peu moins charismatiques et pas vraiment de claque technique, alors qu’il s’agissait d’une nouvelle console ! Loin d’être un mauvais épisode, ce fut peut-être celui qui fut le moins marquant, et je parle en mon nom, bien entendu, quoique j’entends l’écho de l’avis de pas mal d’autres joueurs.

Et pourtant, la sortie de chaque Pokémon, même une réédition, arrive toujours à secouer la fibre nostalgique du Pokémaniac qui sommeille en nous. Pour vous, DS in Paris vous livre 5 raisons d’acheter Rubis Omega et/ou Saphir Alpha.

Continuer la lecture de [Test] Pokemon Rubis Oméga / Saphir Alpha