Switch in Paris Awards 2019

L’année 2019 s’achève, c’est donc le moment de faire le bilan des événements marquants et des meilleurs jeux de l’année écoulée aussi bien sur Switch que sur les consoles concurrentes (mais surtout sur Switch). Pour ce faire, nous vous avons questionné, vous, sur ce qui vous a le plus marqué ou fait vibrer afin de distribuer de magnifiques trophées. Le tout délibéré par un jury de choc et sans contrôle d’un huissier.

Les catégories sont donc libres et servent avant tout de rétrospectives. Meilleur accessoire insolite, meilleur fou rire, meilleur coup de com’, meilleur champion, meilleure annonce, tout ce qui a animé nos soirées de 2019 est là.

Sans plus attendre, déroulez le tapis rouge pour nos lauréats. Que s’ouvre la première cérémonie officielle des Switch in Paris Awards 2019 !


Award de l’accessoire qu’on n’a pas cru que ça marcherait au départ mais qui marche.

Vainqueur : Ring Fit Adventure

La lutte était serrée avec le Nintendo labo VR Kit mais force est de constater que passé l’effet « Waouh », le jeu qui accompagne ce dernier n’est pas très long. Certes, il est possible de refaire tout Breath of the Wild mais ce n’est pas très confortable cette façon de jouer, ni pour les yeux, ni pour les bras.

En revanche, Ring Fit Adventure est la surprise de cette fin d’année. Après une présentation « cheesy » au possible avec ces deux acteurs aux dents si blanches qui font peur, on sentait déjà le potentiel derrière ce titre de « Fitness-RPG » atypique. C’est une fois l’accessoire, le Ring-con, entre les mains qu’on sait qu’il ne subira pas le même sort que ce Wii Balance Board qui vous avez acheté 10 balles l’an dernier dans un cash converter pour n’y toucher qu’une journée.

Mais la plus grande surprise est que Ring Fit Adventure est un véritable jeu étonnamment long avec tous les éléments d’un RPG classique dedans : les types d’attaques, points d’expérience, gestion d’inventaire et même un arbre de compétences ! Mais juste au lieu d’appuyer sur des boutons, vous devrez courir sur place et presser ou étirer cet anneau avec vos petits muscles pour attaquer. Le pire, c’est qu’on y prend goût mais pas très longtemps par jour parce que la fatigue, elle, est bien réelle. Le succès est tel que l’accessoire est actuellement en rupture de stock au Japon !

Bref, pour être gaulé comme un dieu ou une déesse sur les plages en 2020, nous vous conseillons de vous y mettre dès maintenant. Peut-être arriverez-vous à battre Caduceus au défi des pectoraux.


Award de la personnalité de l’année dont chaque apparition a suffit à nous hyper de ouf.

Vainqueur : Masahiro Sakurai

Après moult débats animés, l’infatigable Masahiro Sakurai coiffe ainsi au poteau Hideo Kojima et son fameux jeu « Hideo Kojima par Hideo Kojima selon une idée d’Hideo Kojima et un scénario de Hideo Kojima, joué par un acteur choisi par Hideo Kojima »… vous savez, avec le bébé (je rappelle que le jury est parfaitement impartial).

Sorti fin 2018, Super Smash Bros. Ultimate est sans conteste pour nous, un des jeux marquants de 2019 tant il a monopolisé le vidéoprojecteur du Deux Point Zéro. Mais derrière ce titre qui soulève tant de passions et de débats animés sur qui qui va rentrer dans le roster ou qui qui n’a aucune chance d’y être, il y a un homme, son créateur, le grand manitou, la légende : Masahiro Sakurai.

Tout 2019 aura ainsi été rythmé par les DLC et des nouveaux arrivants dans ce jeu de baston au casting incroyable : Joker de Persona 5, les héros de Dragon Quest, Banjo & Kazooie du jeu éponyme contre toute attente et dernièrement, Terry Bogart de Fatal Fury. A chaque fois, Sakurai-senpai est là pour nous présenter, non sans humour et auto-dérision, les mécaniques et nouveautés du jeu. À défaut de prendre des vacances tant méritées, l’homme vit sa meilleure vie de youtubeur, accompagné de son équipe qui se poile dans le décor à chaque blagounette. Il joue même deux personnages en même temps avec deux manettes, un vrai showman le type ! Mais surtout, il a un objectif certain : conforter Super Smash Bros. Ultimate comme étant le plus grand crossover vidéoludique de l’histoire.

Un record qu’il va être difficile à battre pendant longtemps. Et dire que de nouveaux combattants sont prévus pour 2020. On a hâte ! Merci Sakurai-senpai.


Award du coup de com’ de l’année qu’on a pas vu venir.

Vainqueur : Fortnite – The End

Quoiqu’on en dise et même si Fortnite a perdu de sa superbe par rapport à l’an passé, l’événement The End du 13 octobre aura marqué l’année et, à n’en point douter, la mémoire de toute une génération de gamers.

Imaginez, on vous annonce la fin de saison de votre Battle Royale favori (la dixième en l’occurrence). C’est toujours l’occasion de voir quelque chose d’inattendu et fun. Vous vous connectez donc naïvement, sourire aux lèvres, inconscient de ce qui vous attend quand soudain, une météorite s’écrase sur la carte et engloutit tout dans un gigantesque trou noir en direct, pendant que vous jouez ! Puis, plus rien, le néant, silence radio pendant plusieurs jours, laissant tous les joueurs sur le carreau, sans nouvelles et traumatisés à vie.

Voilà comment Epic Games a fêté dignement la mort (temporaire) de Fortnite… Même les haters s’en sont donnés à cœur joie pour un court moment. Au final, une nouvelle version entièrement revisitée nommée « Chapter 2 », a pris sa place.

Un coup comme ça, personne ne l’a vu venir. Chapeau, Epic Games.


Award du plus gros fou rire général.

Vainqueur : Heave Ho

Pour choper des crampes aux zygomatiques, cette année, il fallait chercher du côté des jeux indés et on n’a pas été déçu. Les candidats étaient nombreux avec entre autres, le génial Baba is You à vous tordre les méninges, Untitled Goose Game, le simulateur d’oie radicalisée et Killer Queen Black dont on a surement pas fini de parler (enfin, une fois qu’on aura réussi à connecter toutes les manettes…)

Mais celui qui remporte la palme des larmes aux yeux est sans conteste Heave Ho. Un « jeu cocktail » d’une efficacité redoutable. Malgré l’apparente simplicité de ses contrôles (le stick, une gâchette pour chaque main et c’est tout), vos ratages et ceux de vos amis vont faire vos soirées. Dans ce jeu de patience, votre seul ennemi sera votre abruti de cerveau qui ne sait pas faire la différence entre sa droite et sa gauche ! Le level-design diabolique et les graphismes ainsi que l’ambiance sonore volontairement niaise ajoutent une surcouche de stupidité pour un cocktail de déconnade explosif parfait pour dynamiter vos soirées.

Un gros coup de cœur et un gros coup dans les abdos comme la rédaction n’en a pas connu depuis longtemps qui mérite amplement cette récompense.


Award du jeu gratuit mais pas pourri.

Vainqueur : Tetris 99

Oui, des jeux gratuits (des « free-to-start » si vous préférez), il y en a eu un bon paquet. Des très bons, bien entendu avec notamment Super Kirby Clash, Asphalt 9 Legends, des décevants comme Mario Kart Tour (ah, j’entends Florizarre qui n’est pas d’accord mais comme il est tout seul, ça compte pas…) mais aucun ne nous aura autant surpris que Tetris 99.

Si on nous avait dit qu’un jour, un jeu Tetris avec un mode « Battle Royale » existerait, on aurait surement conseillé à cette personne d’arrêter de sniffer la colle. Et pourtant, il est là, il existe et en plus, il est addictif ! Sorti mi-février à la surprise générale à la suite d’un Nintendo Direct, le jeu est gratuit pour ceux qui ont souscrit au Nintendo Switch Online. Depuis, une extension payante existe pour jouer en local mais le mode de base, lui, reste accessible pour pas un rond de plus.

Tetris 99 comme son nom l’indique, oppose 99 joueurs simultanément s’affrontant à coup de tetriminos, de lignes multiples et de T-spin. Comme tout Battle Royale, votre objectif est d’être top 1, le Tetris Maximus. Pour ce faire, vous devrez éliminer tous vos concurrents en leur balançant des lignes supplémentaires. Plusieurs méthodes de ciblage existent et c’est ce qui rend chaque partie imprévisible car le niveau de vos adversaires peut grandement varier d’une partie à l’autre. Ainsi aurez-vous la chance de rouler sur tout le monde ou la poisse de tomber face à des japonais ultra-vénères ou Dorémy (cœur sur toi, tu repasses quand tu veux nous refaire une démonstration) !

Supporté tout au long de l’année grâce a des événements permettant de débloquer des skins exclusifs, Tetris 99 est clairement une très bonne surprise et surement, la seule bonne raison de souscrire au Nintendo Switch Online…


Award du jeu le plus chronophage de l’année, celui qui a mis nos vies sociales, du moins le peu qu’il nous reste, entre parenthèses.

Vainqueurs ex-aquo :
Dragon Quest XI S
Fire Emblem Three Houses

Il était difficile de départager ces deux mastodontes à la durée de vie colossale (mais vous avez remarqué, nos trophées peuvent se scinder en deux, c’est pratique). À ma droite, le dernier Fire Emblem, la référence du RPG tactique aux dizaines de personnages charismatiques et à ma gauche, le dernier Dragon Quest, la référence du RPG tout court, classique mais maitrisé et attachant. (voir le test ici)

Quelque soit votre choix, sachez que vous en aurez forcément plus que pour votre argent. Ici, les heures de jeux ne se comptent pas en dizaines mais en centaines. Et si vous avez à cœur de les finir à 100%, déjà je dirai que vous êtes maso mais si vous êtes vraiment motivé alors bon courage et adieu. C’était sympa de se connaître.


Award du champion tricolore de l’année qui nous a rendu tous fiers de partager la même nationalité.

Vainqueurs ex-aquo :
Alliance Rogue (Splatoon 2)
Glutonny (Super Smash Bros. Ultimate)

Cette année, des français se sont illustrés dans nos jeux préférés sur la scène compétitive mondiale. Il est donc impensable de ne pas les féliciter pour ça. L’équipe Alliance Rogue a fait une année exceptionnelle sur Splatoon 2. Imaginez, ils n’ont pas perdu un match sur le sol français depuis plus d’un et demi ! Ils écrasent la scène européenne d’une manière outrageuse et ont aussi dignement représenté nos couleurs à l’E3, s’inclinant néanmoins face aux japonais incontestablement supérieurs mais non sans panache. En tout cas, notre équipe présente sur place a vibré pour eux.

Un autre français a montré au monde entier, et en particulier à des américains arrogants, que l’Europe n’est pas un continent peuplé que de pingouin. Cet homme, c’est William Belaid alias Glutonny. Sa domination sur Super Smash Bros. Ultimate au niveau européen est incontestable, n’ayant perdu ses tournois que face aux tous meilleurs joueurs mondiaux en visite sur le vieux continent. Toutefois, sa liste de premières places acquises (35 tournois remportés depuis décembre 2018 !) en impose. Officiellement classé 14ème mondial, il est aussi le seul non-américain à s’être hissé sur le podium du dernier Evo à Las Vegas, finissant 3ème sur plus d’un millier de participants. Régulièrement, son Wario pète à la face de l’élite mondiale et a acquis sa place parmi elle. Glutonny est désormais un adversaire craint et respecté par tous, servant de modèle à toute une communauté française talentueuse. Let’s go, Gluto !


Award de l’annonce qui nous a mis des paillettes dans nos vies.

Vainqueur : La suite de Breath of the Wild

11 juin 2019, notre équipe d’envoyés spéciaux est dans le hall d’entrée du Convention Center de Los Angeles pour suivre le Nintendo Spotlight de l’E3. Alors que celui-ci déroule en dévoilant notamment deux nouveaux arrivants dans Super Smash Bros. Ultimate et des premiers visuels du tant attendu Animal Crossing : New Horizons (on va en reparler), une annonce aura retenu notre attention, le bouquet final, le clou du spectacle : la suite de The Legend of Zelda : Breath of the Wild est en cours de développement.

Dire qu’une suite de ce jeu est attendu serait un euphémisme. Breath of the Wild nous a procuré tant d’émotions et d’anecdotes à raconter qu’on a tous hâte de revisiter Hyrule sous un jour nouveau dans l’espoir de retrouver les sensations de la belle époque de 2017 où il faisait bon vivre. Le trailer de l’annonce a été suffisamment explicite sans trop en dire, en dévoile suffisamment tout en conservant une grande part de mystère. Quelle est donc cette caverne ? Sont-ils sous le château d’Hyrule ? Quelle est cette aura verte ? Pourquoi Zelda a les cheveux courts ? Qui est cette momie au regard menaçant ? Pourquoi le château se soulève dans le ciel ?

Tant de matières a été jeté en pâture aux théoriciens et autres Zeldalogues de tous horizons pour notre plus grand bonheur. Évidemment, il est trop tôt pour avoir une date, même approximative, mais il refera surement parler de lui l’année prochaine.


Enfin, pour conclure :

Award du jeu le plus attendu de l’année prochaine.

Vainqueur : Animal Crossing New Horizons

À vrai dire, chaque année, on conclut l’année en cours avec assez peu d’indices sur ce qui nous attend l’année suivante. Si dans le lot, on a eu l’annonce fracassante de la suite de Breath of the Wild (voir plus haut), on attend aussi et toujours Bayonetta 3 qui n’a pas donné signe de vie depuis déjà 2 ans et Metroid Prime 4 qui lui… bon… est-il encore utile de remuer le couteau dans la plaie ?

Bien sur, le grand absent de 2019 aura été le nouvel opus d’Animal Crossing, annoncé en septembre 2018 pour une sortie en 2019, celui-ci ne sortira au final, que le 20 mars 2020. Une date gravée dans la roche pour beaucoup, car il est vrai que l’attente a été sacrément longue et difficilement supportable pour les fans de cette série. Depuis le dernier volet en date, New Leaf sur 3DS, 7 ans très longues années se sont écoulées et depuis, disons qu’on a eu droit à une masterclass en matière de troll de la part de Nintendo : 3 spin-off sans saveur dont un mini-jeu basé sur des cartes à collectionner, un party-game sans intérêt et un épisode sur smartphone assez limité. Pour couronner le tout, l’annonce du futur véritable opus a été précédé d’une vilaine fausse piste qui au final, concernait l’ajout de Marie dans Smash Bros. Autant dire qu’être fan d’Animal Crossing a demandé beaucoup, beaucoup de patience et d’abnégation ces derniers temps…

Mais leur patience va être bientôt récompensée car New Horizons qui s’est un peu plus dévoilé lors du précédent E3, s’avère grandiose et inclut quasiment tout ce qu’on pouvait espérer en terme d’évolution de la franchise : une île déserte, du craft, du co-op, des meubles à l’extérieur, des routes, etc. Le tout habillé par un moteur graphique de toute beauté. Même si les news sont encore très maigres en cette fin d’année, Animal Crossing New Horizons est déjà pour beaucoup leur jeu de l’année 2020. Et je vous mets au défi de les faire changer d’avis.


Merci à tous ceux qui ont témoigné et partagé leurs coups de cœur pour l’élaboration de cet article : MarcRobin, Robin, Feufochmar. N’hésitez pas vous aussi à mettre en commentaire vos meilleurs moments de l’année qui s’achève.

Que nous réservera 2020 ? Nul ne peut prévoir. Alors, on se donne rendez-vous l’année prochaine pour encore plus de bons moments, de Nintendo Direct, de jeux surprises et de hype.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *