Pokemon Rubis Oméga / Saphir Alpha

launch-fr

Il y a plus de dix ans sortait Pokemon Rubis et Saphir, sur Game Boy Advance. Cette troisième génération, quoique possédant de grandes qualités, comme l’arrivée des Combats Duo, n’avait pas réussi à susciter un enthousiasme aussi grand que Rouge/Bleu et Or/Argent, quelques années plus tôt. La faute a un manque de nouveauté, des Pokémon un peu moins charismatiques et pas vraiment de claque technique, alors qu’il s’agissait d’une nouvelle console ! Loin d’être un mauvais épisode, ce fut peut-être celui qui fut le moins marquant, et je parle en mon nom, bien entendu, quoique j’entends l’écho de l’avis de pas mal d’autres joueurs.

Et pourtant, la sortie de chaque Pokémon, même une réédition, arrive toujours à secouer la fibre nostalgique du Pokémaniac qui sommeille en nous. Pour vous, DS in Paris vous livre 5 raisons d’acheter Rubis Omega et/ou Saphir Alpha.

5 – Ce jeu est beau

Graphiquement, Pokemon ROSA (pour les intimes), reprend la puissance graphique intrinsèque des dernières versions X et Y. Cette phrase ne veut pas dire grand chose, mais pour résumer, il est vraiment beau, se permettant même quelques animations de plus, et des moments assez cinématographiques et très bien mis en scène.

4 – Le Multi-Navi

Si les versions de Pokémon apportent parfois des nouveautés pas vraiment inoubliables, on ne peut que s’intéresser, au contraire, au cas du Multi-Navi. Activable sur l’écran tactile de la 3DS, il permet de repérer les Pokémon présents sur une route, mais aussi de voir apparaître des Pokémon directement dans l’herbe. Il suffit alors, nouveauté, de les approcher en marchant à tâtons et hop, il est alors possible de capturer des Pokémon avec, souvent, des capacités ou des talents inédits ou rares ! Un gros point positif qui va simplifier la vie des fans de capture,

3 – De nouvelles Méga-Evolutions

Si, jusqu’à lors, Brasegali se la pétait un peu trop en étant le seul starter de cette génération à Méga-Evoluer, voilà que d’autres concurrents arrivent pour frimer grave avec de nouvelles formes bien classes ! Bienvenue donc à Méga-Laggron et Méga-Jungko, mais aussi à plein d’autres nouveautés relativement stylées, comme Méga-Ténéfix, Méga-Roucarnage et surtout, surtout, Méga-Rayquaza ! Mention spéciale aussi pour les « primo-résurgences » de Kyogre et Groudon, sorte d’états primitifs, pas vraiment éloignés de leur apparence de base, mais les rendant encore plus puissants !

2 – Une histoire conséquente

Outre l’histoire classique et les Team Magma et Aqua grandement revisitées dans leur design, on notera l’apparition de l’épisode Delta, contenu exclusif à ces rééditions, une fois l’aventure principale terminée. Avec un scénario prenant et qui risque de vous surprendre, attendez-vous à des combats bien plus ardus que dans l’histoire principale.

1 – Sous terre et dans les cieux

 Sous terre, oui, vous allez retourner sous terre, pour fabriquer votre meilleure base secrète ! Facilement customisable, il sera ensuite possible de la partager (via streetpass ou QR code) avec ses amis et les affronter ensuite. On notera même un mini jeu de capture de drapeau, que je n’ai pas vraiment testé… Et puis les cieux, les cieux oui, puisque, à dos d’un certain Pokémon, vous serez amenés à voyager dans l’espace aérien de la région d’Hoen, entièrement en 3D, ce qui est assez grisant (bien qu’on ait vite fait le tour, admettons-le).

Alors n’hésitez plus les loulous, une fois de plus, voici un très bon opus de la saga Pokémon, apportant son lot de nouveauté et de Méga-Evolutions qui vont chambouler l’équilibre des compétitions ! Et puis n’oublions pas que la licence Pokémon reste un des tous meilleurs RPG existant à ce jour, tout simplement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *