[Test] Monster Boy et le Royaume Maudit

Par ce présent test, j’avais envie de mettre en avant ce jeu passé sous les radars. Monster Boy et le Royaume Maudit, développé par The Game Atelier, se veut être la suite spirituelle des Wonder Boy, série à succès sur consoles Sega. Afin de poursuivre son oncle qui a perdu l’esprit et changer tous le habitants de Monster World en animaux, Jin va devoir rassembler les orbes lui permettant également de se transformer. Si vous aimez le genre des « Metroidvania », vous n’avez aucune raison de passer à côté de celui-ci.

Un dessin animé interactif

La magnifique intro animée donne déjà le ton. Indéniablement, la réalisation est très soignée. Monster Boy bénéficie de décors peints et de personnages animés à la main aux couleurs chatoyantes de toute boôôôtay. The Game Atelier a pris son temps pour peaufiner les détails et pratiquement, tous les aspects techniques du jeu sont réussis. Même si les décors manquent un peu d’originalité, il n’y a pas de fautes de goûts à noter. Idem concernant la bande-son où se mêlent des mélodies entraînantes et des bruitages délicieusement rétro. Le titre est un véritable hommage aux années 90 avec néanmoins, une réalisation très moderne. Il mérite amplement son appellation de dessin animé interactif.

Les décors peints à la main, ça ne vieillit jamais !

Note de réalisation :

Monstroidvania

Fidèle à l’esprit Wonder Boy, Monster Boy est donc un pur jeu d’action/plate-forme à l’ancienne avec une bonne dose d’exploration. En effet, vous évoluerez dans un tableau immense découpé en zones dont l’accès ne s’ouvrira qu’au fil de votre progression. Votre héros au départ humain, se verra changer en cochon dès le début du jeu. Une forme à l’apparence handicapante puisque le cochon ne peut ni nager ni manier d’épée mais permet de dénicher des secrets à l’aide de son flair développé. Puis viendra la possibilité de se changer en serpent, grenouille, lion et enfin, dragon offrant ainsi de nouvelles capacités. Chaque nouvelle forme acquise est l’occasion d’agrandir votre champ d’exploration. Si vous aimez les secrets, vous serez servis tant il existe de coffres et objets optionnels cachés à dénicher afin d’améliorer votre santé, votre magie et votre équipement.

Vous serez souvent amener à repasser par le village au centre de la carte.

La difficulté paraîtra peut-être raide au départ tant votre héros avec seulement 3 cœurs est fragile mais celle-ci s’atténue au fil des butins récoltés. Elle reste grosso modo bien dosée et jamais trop frustrante. L’aventure est ponctuée de boss parfois retors devant lesquels, il faudra peut-être s’y reprendre plusieurs fois pour trouver la faille. Mais rien d’insurmontable d’autant que votre frère, Zeke, viendra vous épauler en cas de morts trop répétées. Avec sa prise en main simple, précise et son level-design de qualité agrémenté parfois d’énigmes vraiment intelligents, Monster Boy est vraiment conseillé à tous les publics même les plus jeunes. Et pour les fans de la série des Wonder Boy, le jeu se permet même quelques clins d’œil complices.

Ce passage est vraiment chaud… (mouarf, t’as saisi ?)

Note de gameplay :

Une aventure monstrueuse.

Malgré ses qualités indéniables, vaut-il ses 40€ pour un jeu 2D ? Car il est peut-être là, le défaut principal de Monster Boy, non ? Dans les faits, il m’aura fallu environ 20 heures pour terminer l’aventure sans trop tergiverser. Une durée de vie plus que correcte pour un jeu de ce genre d’autant que le gameplay se renouvelle sans cesse à chaque nouvelle orbe acquise, relançant l’intérêt global et l’envie d’en voir plus. La carte est assez immense et truffée de zones cachées. Ajoutez au moins 5 heures de plus pour le 100% grâce aux aides dans le jeu. Franchement, pour le prix demandé, c’est tout à fait honnête sans être incroyable.

Il y a vraiment de quoi faire !

Note de contenu :

VERDICT

Clairement, il n’y a rien à reprocher à Monster Boy et le Royaume Maudit. Ce titre est une référence du genre qui mérite votre attention (et votre argent) que vous soyez un nostalgique de la grande époque des jeux de plate-formes ou simplement à la recherche d’un jeu sympa sans prise de tête. Le prix peut vous refroidir mais l’aventure est suffisamment riche pour le justifier.

NOTE GLOBALE :

Très bon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *