Nous avons testé Nintendo Labo

Le week-end dernier, nous avons réussi à voler les places d’un enfant eu l’honneur d’être invités par Nintendo pour venir découvrir en avant-première à la Cité des Sciences le nouveau concept en carton (au sens propre) de la société : Nintendo Labo.

Attention : Si tu ne connais pas encore Nintendo Labo, va tout de suite te rattraper en cliquant sur la vidéo tout en bas de la page puis remonte ici !

Pour faire simple, Nintendo Labo est une nouvelle expérience de jeu familiale proposée par la société nippone à l’imagination prolifique et faisant intervenir des éléments en carton.

Qu’on ne s’y trompe pas, nous avons ici affaire à un concept à destination des enfants de 6 à 12 ans, à mi-chemin entre le jeu vidéo et le jouet et intimement lié à la console Nintendo Switch puisqu’un logiciel Switch est nécessaire pour pouvoir en profiter (rassurez-vous, ces logiciel sera forcément fourni).

Maintenant que les bases sont posées, qu’en ont pensé des joueurs, amoureux de Nintendo, comme nous durant ce Nintendo Labo : L’atelier ?
Réponse en suivant les 3 parties maîtresses de l’expérience : Construire, Jouer, Découvrir !

 Construire

RDV au premier atelier où il nous a fallu construire un objet en carton que l’on appelle Toy-Con.
6 Toy-Cons différents seront disponibles à la sortie du logiciel le 27 avril : la Moto, le Piano, la Maison, la Canne à Pêche et la Voiture Téléguidée, tous les 5 inclus dans un même Multi-Kit et enfin le Robot, bien plus gros, fourni seul dans le Kit Robot.

Pour notre part, nous n’avons pu construire que le plus simple, la voiture téléguidée, 10 minutes chrono pour la fabriquer à partir d’une simple planche de carton, et bien plus de temps pour la personnaliser à coup de rubans, ciseaux, pompons et autre fournitures récréatives ;)

Kyriaki en plein travail manuel

Force est de constater que cette partie est extrêmement amusante et intuitive.

Les instructions défilent au rythme désiré sur l’écran de la Switch, tout comme un film, agrémentées de bons conseils et touches d’humour distillés par le logiciel et on se surprend à apprécier manipuler du simple carton pour le transformer en 2 temps 3 mouvements.

Ainsi, notre premier Toy-Con prend forme et on se rend compte de la puissance participative du concept en voyant nos voisins de table parents s’appliquer avec leurs enfants, voire à se sentir encore plus impliqués dans la démarche et à faire montre de trésors d’imagination pour tenter de remporter la console Switch et le Multi-Kit promis à la plus belle voiture personnalisée.

En tout les cas nous n’aurons pas le temps de nous lancer dans une construction plus poussée, il est temps de passer à l’étape suivante !

Jouer

Jusque là vous nous direz : « Rien de bien fou, c’est que du carton, en plus ça coûte 60 balles, Nintendo ne se mouche pas du coude, ce sont vraiment des escrocs et des pigeons vont acheter ça, bande de moutons tout juste bons à être tondus par les capitalis…. » ou un truc comme ça.

Mais justement, ce n’est pas que du carton, car si jusqu’ici la technologie des Joy-Cons (les manettes de la Switch, pour rappel) n’était pleinement utilisée que dans peu de jeux, dont le « fabuleux » 1-2 Switch, ce sont ces mêmes Joy-Cons qui une fois associés à nos Toy-Cons vont permettre à nos constructions de prendre vie.

Nous en reparlerons plus tard car il est temps de faire un tour exhaustif de tous les Toy-Cons existants :

  • Le Piano : Un piano, que dire de plus outre que CELA FONCTIONNE ! Et avec uniquement du carton et des bandes réfléchissantes. Plutôt impressionnant, d’autant que le toucher est agréable, qu’il n’y a pas de temps de latence et que l’on peut composer sa propre musique. À voir ce que certains arriveront à faire bientôt sur YouTube.
  • La Moto : Assez réaliste. Le retour de force grâce à des élastiques allié aux vibrations et à la reconnaissance de mouvements rend le tout vraiment proche du comportement d’une vraie moto, le poids en moins. Le mode de jeu fourni semble assez léger mais on peut créer ses circuits, bonne nouvelle.
  • La Canne à Pêche : Notre préféré ! L’effet de corde tendue est super bien rendu et le moulinet fait du bruit, on s’y croirait. Malheureusement le mode de jeu est redondant mais comme pour la moto, on peut personnaliser l’expérience en créant ses propres poissons.
  • La Maison : Ça c’est particulier. On s’occupe d’une créature, avec laquelle on joue comme on veut. En insérant des bloc munis de bandes réfléchissantes dans le Toy-Con, on rajoute des mécanismes dans le jeu et on change de salle. Cela plaira à coup sur aux amateurs de Tomodachi Life, Animal Crossing ou Miitopia.
  •  La Voiture Téléguidée : Le principe est simple et utilise les vibrations HD des Joy-Cons. La voiture se déplace en utilisant la Switch comme télécommande, rien de plus. On peut s’imaginer se faire des combats ou des courses d’obstacle contre un ami, à condition d’avoir 2 paires de Joy-Cons. Nous n’y passerons pas 2 heures, donc, mais assez rigolo à voir.
  • Le Robot : Tout l’inverse, c’est très impressionnant. Nous sommes harnachés d’un sac à dos, un casque, 2 poignées et 2 guêtres et en avant pour une séance de destruction… ou autre. Le logiciel du Kit Robot contient 6 modes de jeu et le principal nous permet de parcourir une ville pour y détruire un maximum d’éléments.
    On lève une jambe pour avancer, on tend le bras pour frapper, on se penche pour tourner, on peut même abaisser le casque pour une vue interne et s’accroupir ou tendre les 2 bras pour se transformer en voiture ou s’envoler.
    Si vous avez l’occasion, testez cela, ça pourrait faire un carton (jeu de mot douteux, check).

En résumé, nous avons pu tester des gameplays très différents en n’utilisant que les mêmes matériaux de base et même si les modes de jeu eux-mêmes semblent peu garnis, le plaisir de jeu est là et l’expérience rafraîchissante.
Nous sommes maintenant curieux de découvrir ce que Nintendo nous réserve pour la suite de la gamme Nintendo Labo.

Ah, et puisque tout le monde se pose la question : oui, le carton a l’air assez solide, mais on donnerait quand même le verre d’eau gagnant en cas de catastrophe ;)

Découvrir

Le petit point final, en sortie de l’atelier : comprendre par quel mécanismes les Toy-Cons fonctionnent, et aller un peu plus loin, on s’explique…

Vibrations HD, Gyroscope, Accéléromètre, Caméra infrarouge, ce sont toutes ces technologies qui nous sont expliquées dans la section Découvrir et ce de manière très didactique et visuelle puisque encore une fois, c’est sur l’écran de la Switch que les explications, textuelles et en vidéo vont apprendre, à destination des plus curieux, comment de telles démonstration d’ingénierie sont possibles.

Pratique pour les jeunes, mais aussi pour les plus vieux, puisqu’une section secrète nommée Toy-Con Garage va nous apprendre à créer nous-mêmes nos propres Toy-Cons !
Nous n’avons que pu regarder une vidéo de cette section et encore une fois, nous constatons qu’il est possible de faire bien plus que nous l’avions imaginé avec un logiciel Nintendo Labo.

En tous les cas, pour la clarté du logiciel, les multiples possibilités et la profondeur insoupçonnée du jeu, nous disons chapeau aux développeurs !

Conclusion

Alors, après cet article élogieux, ne vous y trompez pas…

Non, nous ne somme pas là pour lécher les bottes de Nintendo; juste pour retranscrire l’avis de deux habitués des Switch in Paris, simplement bluffés par la qualité de l’expérience unique proposée prochainement par Nintendo.

Pour faire simple, de nombreux points forts tels que l’accessibilité, la créativité, le réalisme, le côté participatif, trans-générationnel et Do it Yourself sont à mettre au crédit de Nintendo Labo, tandis que même si nous n’avons pas pu explorer le logiciel sous toutes ses coutures, les points faibles annoncés tels que le contenu des jeux et la solidité du produit n’ont pas l’air aussi présents que ce qu’on a entendu dire après la 1ère présentation du concept.

Mais au final, la seule question qu’il faut vous poser est : « Est-ce fait pour moi ? »
Pour nous, malgré toutes ces qualités, la réponse sera sans doute négative, mais pour la cible visée, à savoir les familles, selon DSinParis c’est pari gagné !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *