Le mot de la faim

Honnêtement, quel meilleur move pour commencer ce petit récap/remerciement si ce n’est par un jeu de mot ultra pourri, ultra facile, qui pue la flemmardise ? Comme une évidence, par respect pour cette longue tradition ancestrale débutée il y a déjà plus de 7 ans par les GODS. Sans aucun rapport en plus, je viens de manger une pomme et hamdoulah ça va.

Pour les inconscients qui n’étaient pas hier soir, sachez que ce fût ma dernière DS in Paris en qualité d’organiseur/pourvoyeur de rire et de tournois en tout genre. Voilà, finito. Et la dernière en tant que membre régulier puisque dans quelques jours je dis sayonara à Paris, à la France, pour de vertes et nouvelles aventures, un peu plus loin.

N’y allons pas par quatre chemins, vous allez me manquer. Ce fut un plaisir, une bataille, de la sueur et des rires d’être à vos petits soins pour tenter -avec CaliKen et Arnaud – de vous satisfaire un max durant ces trois ans et des poussières d’étoiles. Spécialement depuis la sortie de la 3DS qui a, disons-le franchement, complètement relancée nos soirées. Je suis fier de nous, de la direction adoptée, de votre regain d’intérêt, de la création de nouvelles « DS in » et « 3DS in » et de tout un tas de choses qui m’échappent sur l’instant. Et la question qui fâche : à quand les « 2DS in » ? L’humour, toujours.

Que vous dire de plus ? Les Streetpass Party, le concours E3 à Los Angeles en 2011, les rencontres, les tournois, les témoignages de sympathie, Bertrand Amar qui trouve tes soirées cool, les dates anniversaires, les cadeaux pourris du Nintendo Store de New York. La liste est longue, le plaisir entier, je me suis amusé comme un sale gosse.

Bisous à tous et bienvenue à Tita, ma remplaçante de choc. Vous verrez, ce sera tout pareil. Non, pardon, ce sera encore mieux.

Et re bisous.

dragonball-goodbye

18 réflexions au sujet de « Le mot de la faim »

  1. Déçue de n’avoir pu te dire aurevoir ! Je suis curieuse de connaître la contrée lointaine de ta destination !
    Mais en tout cas bonne continuation M’sieur Canino , et si l’on ne se revoit pas , ce fût un plaisir de te connaître en vrai (bon même si on se revoit d’ailleurs)

    Sayonara !

  2. Que dire très beau discours et bonne chance et continuation pour des contrés plus lointaine. Qui sait tu seras peut être un autre orga dans ta nouvelle ville.
    Bye tu manqueras à tous

  3. Un peu triste mais ainsi file la vie…

    Le bonheur que tu nous fournissais aura lieu d’être en ta nouvelle terre.

    Peace et bon courage.

  4. Des bisous… toujours, des bisous…
    Tu reviendras… pour des DS in Paris GT !
    Oh la vache, en fait non, ne reviens pas, vaut mieux, il faut savoir s’arrêter en beauté, WE’LL MISS YOU !!! :'(

  5. J’aime pas les aux revoir. J’aime pas du tout du tout. NON je ne pleure pas, j’ai juste un peu d’eau dans les yeux, ça prouve que mes glandes lacrymales fonctionnent impec’ et que je suis donc en bonne santé (donc on peut zapper la case médecine du travail pour mes nouvelles fonctions, n’est-ce pas ? )

    Bonne continuation Gelolu San. Paix, amour et bières dans ta nouvelle contrée.

    Je profite de cet article hyper émouvant (NON, j’ai dit que je ne pleurerais pas !) pour vous remercier de la confiance que vous avez mis à l’intérieur de moi (façon de parler hein).

  6. Bonne continuation et essaye de capturer un Leprechaun (je suis sûr qu’ils existent!! )

    PS Tita: tu te rends bien compte que ta dernière phrase est ultra tendancieuse? xD

  7. Après c’est comme pour tout, toutes les bonnes choses ont une fin malheuresement :( . Même si on a jamais vraiment discuté ensemble, je veux te souhaiter bonne chance pour ta nouvelle vie, et te dire merci pour tout ce que tu as accompli pour la dsip et nous. Merci et bne chance :)

  8. Tu nous manques déjà enfoiré, on se revoit vite, devant une 3DS, une PS3, une journée Saf’ dans tes nouvelles terres ou, devant une piste de ski bleue !

    Bisous copain !! :)

    (Et « bienvenue » Tita !)

  9. Bon vent, mon Jélolu !
    Je suis content d’avoir rapidement pu passer te dire « Au revoir » jeudi dernier. Dès que tu reviens à la capitale, tu nous fais signe !

  10. Au revoir canine infernale, et puisse l’amusement et le fun être recrée là où tu vas !

    Sans quoi, n’hésite pas à revenir sur Paris dès que le JUS/Bomberman/streetpass te manque :P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *